Retour

Vins d'Andalucia

Andalucia

L’Andalousie produit du vin depuis trois millénaires. Introduite par les Phéniciens, la vigne a résisté à la présence arabe pour s’épanouir à la fin du Moyen Age. La collaboration entre marchands b...

Lire la suite

Andalousie

L’Andalousie produit du vin depuis trois millénaires. Introduite par les Phéniciens, la vigne a résisté à la présence arabe pour s’épanouir à la fin du Moyen Age. La collaboration entre marchands britanniques et viticulteurs andalous a donné naissance à des vins à forte personnalité, souvent mutés, capables de résister aux longues traversées maritimes. L’Andalousie forme un amphithéâtre tourné vers la Méditerranée, bordé de reliefs et soumis à un climat très chaud et sec, modérément rafraîchi par les influences maritimes. Les plus grands vins d’Andalousie (Jerez, Montilla-Moriles notamment) sont des vins blancs mutés, secs ou doux, souvent de type oxydatif, obtenus à l’issue d’un processus de vieillissement complexe et unique au monde (criadera, solera). Les facteurs de différentiation entre les appellations tiennent aux variations de climat (influences maritimes), de sols (à dominante calcaire), d’encépagement (Palomino, Pedro Ximenez, Moscatel..) et aux usages locaux (élevage, vieillissement). Depuis quelques années, l’Andalousie produit aussi de bons vins rouges secs, consistants et chaleureux, à partir de variétés importées.

L’Andalousie produit du vin depuis trois millénaires. Introduite par les Phéniciens, la vigne a résisté à la présence arabe pour s’épanouir à la fin du Moyen Age. La collaboration entre marchands britanniques et viticulteurs andalous a donné naissance à des vins à forte personnalité, souvent mutés, capables de résister aux longues traversées maritimes. L’Andalousie forme un amphithéâtre tourné vers la Méditerranée, bordé de reliefs et soumis à un climat très chaud et sec, modérément rafraîchi par les influences maritimes. Les plus grands vins d’Andalousie (Jerez, Montilla-Moriles notamment) sont des vins blancs mutés, secs ou doux, souvent de type oxydatif, obtenus à l’issue d’un processus de vieillissement complexe et unique au monde (criadera, solera). Les facteurs de différentiation entre les appellations tiennent aux variations de climat (influences maritimes), de sols (à dominante calcaire), d’encépagement (Palomino, Pedro Ximenez, Moscatel..) et aux usages locaux (élevage, vieillissement). Depuis quelques années, l’Andalousie produit aussi de bons vins rouges secs, consistants et chaleureux, à partir de variétés importées.

Informations principales
Superficie :
31000.0
Production totale :
1 300 000 hl
Encépagement :
Tempranillo, Cabernet Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, Palomino, Pedro Ximenez, Moscatel, Airén, Zalema