Retour

Vins de Massandra

En 1892 que le prince Golitsyne acquit des terres à proximité du village de Massandra, en Crimée, afin de construire une immense cave qui sera achevée 5 ans plus tard. De longues galeries furent ta...

Lire la suite

Producteur: Massandra

En 1892 que le prince Golitsyne acquit des terres à proximité du village de Massandra, en Crimée, afin de construire une immense cave qui sera achevée 5 ans plus tard. De longues galeries furent taillées à même la montagne, pour construire une énorme cave sur trois niveaux, sept tunnels parallèles sur chaque niveau; d'une longueur de 150 mètres. De quoi stocker ici près d’un million de bouteilles et de recevoir dignement le tsar Nicolas II qui fera de Massandra le fournisseur officiel de la cour. Le prince Lev Sergueïevitch Golitzine, en charge de la cave, constitua une collection exceptionnelle de vins doux et mutés qui résista aux aléas de l’histoire pour être redécouverte en 1920. Réduite à néant par les nazis, la collection a été progressivement reconstituée. Enserré de montagne et soumis aux étés chauds de la Crimée, le vignoble a gardé sa vocation première : produire de grands vins doux ou mutés issus de raisins très concentrés, logés dans de somptueuses caves pour un long vieillissement. La collection de Massandra n’a pas d’équivalent dans le monde : estimée à un million de bouteilles, elle recèle de véritables trésors remontant jusqu’en 1775.

En 1892 que le prince Golitsyne acquit des terres à proximité du village de Massandra, en Crimée, afin de construire une immense cave qui sera achevée 5 ans plus tard. De longues galeries furent taillées à même la montagne, pour construire une énorme cave sur trois niveaux, sept tunnels parallèles sur chaque niveau; d'une longueur de 150 mètres. De quoi stocker ici près d’un million de bouteilles et de recevoir dignement le tsar Nicolas II qui fera de Massandra le fournisseur officiel de la cour. Le prince Lev Sergueïevitch Golitzine, en charge de la cave, constitua une collection exceptionnelle de vins doux et mutés qui résista aux aléas de l’histoire pour être redécouverte en 1920. Réduite à néant par les nazis, la collection a été progressivement reconstituée. Enserré de montagne et soumis aux étés chauds de la Crimée, le vignoble a gardé sa vocation première : produire de grands vins doux ou mutés issus de raisins très concentrés, logés dans de somptueuses caves pour un long vieillissement. La collection de Massandra n’a pas d’équivalent dans le monde : estimée à un million de bouteilles, elle recèle de véritables trésors remontant jusqu’en 1775.

Informations principales
Année de création :
1897