Retour

Château Sociando Mallet

Lorsque Jean Gautreau donne la réplique à son ami Henri Duboscq on se croirait au spectacle et ces duettistes vous refont le Médoc aux couleurs du bien être. Certes Jean Gautreau peut paraître secr...

Lire la suite

Producteur: Château Sociando-Mallet

Lorsque Jean Gautreau donne la réplique à son ami Henri Duboscq on se croirait au spectacle et ces duettistes vous refont le Médoc aux couleurs du bien être. Certes Jean Gautreau peut paraître secret comme une huître, et il ne se confie pas facilement, cependant la réussite de Sociando-Mallet, cru qu’il a entièrement constitué à partir de 1969 parle pour lui. Ses propos sont toujours colorées et lorsqu’il égrène ses souvenirs tissés entre estuaire et vignoble c’est du sur mesure pour gens heureux. Là l’œil s’éclaire et l’on a l’impression de mordre dans une belle tranche de vie d’autant que le Sociando-Mallet pour chaque millésime trouve la note juste. Ce vin a de l’étoffe, une grande puissance et il offre une bouche profonde et multidimensionnelle ; bâti comme une cathédrale gothique il peut défier le temps et le classement de 1855. Tirant son nom d'une famille d'origine bretonne qui s’installe en Médoc au 16ème siècle, les Trevey de Charmail, ce domaine est racheté en 2008 par Bernard d'Halluin qui laisse la gestion de la propriété à Olivier Sèze.

Lorsque Jean Gautreau donne la réplique à son ami Henri Duboscq on se croirait au spectacle et ces duettistes vous refont le Médoc aux couleurs du bien être. Certes Jean Gautreau peut paraître secret comme une huître, et il ne se confie pas facilement, cependant la réussite de Sociando-Mallet, cru qu’il a entièrement constitué à partir de 1969 parle pour lui. Ses propos sont toujours colorées et lorsqu’il égrène ses souvenirs tissés entre estuaire et vignoble c’est du sur mesure pour gens heureux. Là l’œil s’éclaire et l’on a l’impression de mordre dans une belle tranche de vie d’autant que le Sociando-Mallet pour chaque millésime trouve la note juste. Ce vin a de l’étoffe, une grande puissance et il offre une bouche profonde et multidimensionnelle ; bâti comme une cathédrale gothique il peut défier le temps et le classement de 1855. Tirant son nom d'une famille d'origine bretonne qui s’installe en Médoc au 16ème siècle, les Trevey de Charmail, ce domaine est racheté en 2008 par Bernard d'Halluin qui laisse la gestion de la propriété à Olivier Sèze.

Informations principales
Année de création :
XXème siècle
Production totale :
450000.0
Propriétaire
Famille Gautreau